Actualité des alumni

Soutenance de thèse d'Anaïs Boulard

16/06/2016 - Alumni : évènements, publications et soutenances

La Commission Fulbright franco-américaine a le plaisir d'annoncer la soutenance de thèse d'Anaïs Boulard, lauréate Fulbright 2011/2012 avec le programme d'Assistant de Français, qui se tiendra à Angers le lundi 27 juin 2016

Il s'agit d'une thèse en littérature comparée dont le sujet est : « Un monde à habiter : Imaginaire de la crise environnementale dans les fictions de l'Anthropocène ». 

Résumé : 

Certains géologues s’accordent à dire que l’Holocène, l'ère géologique d’environ dix mille ans dans laquelle nous nous situons, a laissé sa place à l’Anthropocène, nouvelle couche géologique caractérisée par l’empreinte irréversible de l’activité humaine sur le monde. Cette hypothèse scientifique est corroborée par la crise environnementale qui frappe le monde contemporain et qui met désormais en doute les possibilités de survie de la planète et donc de l’humanité. Depuis quelques décennies, la culture nord-occidentale s’empare de cette réalité anxiogène en la représentant à travers des scénarios fictifs. Ces représentations, diverses et nombreuses, constituent un véritable imaginaire social de la crise environnementale. Cette étude se concentre sur cette représentation plus particulièrement en littérature. Il s’agit d’interroger, à travers l’analyse comparative de huit romans nord-occidentaux (de France, du Canada et des États-Unis), désignés comme des « fictions de l’Anthropocène », comment les œuvres fictives contemporaines participent de l’imaginaire social de la crise environnementale. Ces œuvres reprennent des motifs communs, comme la pollution ou le réchauffement climatique, mais proposent aussi d’explorer des ailleurs fictifs permettant d’imaginer des futurs possibles pour un monde en danger. Elles montrent ainsi en quoi la crise environnementale est fondamentalement liée à notre façon d’habiter le monde. C’est donc une crise de l’humain qui est dévoilée par ces fictions, lesquelles révèlent, à travers une écriture travaillée et un imaginaire puissant, l’intérêt d’une approche spécifiquement littéraire des récits sur notre survie à l’heure de l’Anthropocène.

Directeur de thèse : Madame Anne-Rachel Hermetet

Composition du jury : 

Jean-Paul Engélibert, professeur de littérature comparée, université Bordeaux Montaigne

Anne-Gaëlle Weber, professeur de littérature comparée, université d'Artois, Arras

Stéphanie Posthumus, professeur de littérature comparée, université McGill, Montréal, Canada

Gelareh Yvard-Djahansouz, maitre de conférence en civilisation américaine, université d'Angers

Anne-Rachel Hermetet (directrice de thèse), professeur de littérature comparée, université d'Angers

 

La soutenance aura lieu le lundi 27 juin à 14h30 à la Maison de la Recherche Germaine Tillion, Salle Frida Kahlo, 5 bis boulevard Lavoisier à Angers. 

Dernières actualités

Agenda block

Faire un don

Faire un don

S’inscrire à la newsletter

S'inscrire à la newsletter

Fondations et Partenaires