Bien préparer son départ

Votre santé aux USA

Prendre une assurance santé pour étudier aux Etats-Unis

Vous trouverez ci-dessous des réponses aux questions récurrentes sur la santé aux Etats-Unis. 

 

Titre accordéon: 
INFORMATIONS GÉNÉRALES
Contenu accordéon: 
  • Le système des soins médicaux et leurs coûts aux Etats-Unis

Le régime de santé américain a la particularité d'être basé sur un système d'assurances privées. Les Etats-Unis dispose de bonnes infrastructures médicales, mais l'accès aux soins peut coûter jusqu'à cinq fois plus cher qu'en France. A titre d'exemple, voici une estimation des coûts pratiqués pour une consultation :

  • Un généraliste : de 80 à 100 USD
  • Un dentiste : de 105 à 250 USD
  • Un spécialiste : à partir de 150 USD
  • Au service des urgences d’un hôpital : très élevée, varie selon l’acte. Le coût de certaines opérations chirurgicales (rares, spécialisées et difficiles) dans les meilleurs établissements hospitaliers peut atteindre des sommes très importantes.

Ces informations sont données à titre indicatif par la Maison des Français à l'Etranger. Pour plus de renseignement sur le système de santé en général, consultez le site internet du CLEISS (Centre des Liaisons Européennes et Internationales de Sécurité Sociale)

  • La santé des étudiants

Pour les étudiants internationaux, il est obligatoire de souscrire à une assurance santé. Afin d'être couvert en cas de besoin pendant vos études aux Etats-Unis, vous pouvez opter soit pour : 

  • La couverture santé proposée par votre université américaine d'accueil
  • Une assurance privée:
    • une complémentaire santé en France: rapprochez-vous des mutuelles étudiantes pour prendre connaissance de leurs offres spécialement conçues pour les étudiants qui partent à l'étranger.
    • un organisme d'assurance privée classique.
Titre accordéon: 
LA CAISSE DES FRANÇAIS A L'ETRANGER
Contenu accordéon: 
  • Présentation de la C.F.E. 

La CFE est la caisse de Sécurité sociale assurant les français qui travaillent, étudient ou simplement vivent à l'étranger. Elle permet aux étudiants expatriés d'avoir la même protection sociale qu'en France. L’adhésion à la CFE garantit, en plus, la continuité totale avec la Sécurité sociale France au départ et au retour évitant les délais de carence. Avec la CFE, vous partez en toute tranquillité, vous avez un minimum de démarches... et vous restez à la sécu !  L'adhésion à l'assurance maladie - maternité de la CFE permet le remboursement des soins dispensés à l'étranger et pendant vos séjours en France de moins de 3 mois. 

  • Les conditions d'adhésion

Vous pouvez adhérer à la CFE si:- vous êtes de nationalité française ou ressortissant d'un État appartenant à l'Espace Économique Européen (EEE) sous réserve d'avoir été affilié à un régime français de sécurité sociale avant l'expatriation ;- vous faites vos études à l’étranger et si vous avez moins de 28 ans à la date de votre adhésion ;- votre lieu de résidence est à l’étranger ou dans les Territoires d’outre-mer. 

  • Les cotisations

Le montant trimestriel des cotisations pour 2016 est de 144 Euros pour les étudiants. Dans la mesure où les soins reçus à l'étranger sont remboursés par la Caisse des Français de l'étranger dans la limite des tarifs applicables en France, cela peut être insuffisant, notamment dans les régions du monde où les coûts de santé sont élevés, comme aux Etats-Unis... Il faut donc absolument souscrire à une assurance privée complémentaire. La CFE a d'ailleurs des accords avec plusieurs complémentaires santé.

Titre accordéon: 
ET LA SECU ?
Contenu accordéon: 
  • La sécurité sociale étudiante française me couvre-t-elle dans tous les pays ?

Les modalités de votre protection sociale varient selon que vous partez faire vos études dans un pays de l’Espace économique européen (EEE) ou en Suisse, ou dans un pays hors espace économique européen. La France a également signé des accords de convention de sécurité sociale avec des pays hors EEE, mais malheureusement pas avec les Etats-Unis.Si vous tombez malade pendant votre séjour, seuls les soins médicaux urgents et imprévus pourront être pris en charge. Vous devrez avancer les frais sur place. Vous pourrez éventuellement être remboursé à votre retour en France en vous munissant des factures traduites en français, dans la limite des tarifs forfaitaires français. Plus d'informations sur le site de l'Assurance Maladie : www.ameli.fr

  • Pourquoi est-ce que mon université américaine d'accueil me demande d'indiquer mon social security number (SSN) ?

Ce numéro n’a pas de rapport avec le numéro de sécurité sociale que l’on vous a attribué en France. Il s’agit d’un numéro d’immatriculation qui vous sera délivré si vous travaillez aux Etats-Unis. Il est donc indispensable à ceux qui vont être Teaching/Research Assistant, ceux qui ont trouvé un job sur le campus ou ceux qui vont faire un stage professionnel. Il vous permettra - entre autres - d’ouvrir un compte en banque ou d'effectuer d'autres démarches administratives. Si vous ne travaillez pas aux Etats-Unis pendant vos études, votre "international student adviser" vous donnera un numéro de remplacement ou vous expliquera comment faire pour effectuer toutes ces démarches sans SSN. Pour plus d’informations (en français) sur l’administration de la « sécurité sociale » américaine, consultez : www.ssa.gov/

Titre accordéon: 
LE STATUT SOCIAL D'UN ETUDIANT QUI PART EN ECHANGE ET HORS ECHANGE
Contenu accordéon: 
  • Dans le cadre d'un échange

Etant donné que vous allez vous inscrire à l’université en France, vous serez automatiquement inscrit à la Caisse de Sécurité Sociale des étudiants. Il faudra cependant quand même souscrire à une assurance complémentaire car sinon vous serez remboursé sur la base des tarifs français et c'est généralement totalement insuffisant. Renseignez-vous auprès de votre mutuelle étudiant pour savoir s'ils proposent une complémentaire qui vous couvre pendant vos études aux Etats-Unis.

  • En dehors du cadre d'un échange

Un étudiant qui part aux Etats-Unis sans accord d’échange (c’est à dire sans être inscrit dans une université française) est considéré comme ayant terminé ses études en France. Si vous étiez affilié à un régime de sécurité social étudiant en France, du 1er octobre de l'année de fin d'études au 30 septembre de l'année suivante, vous êtes en situation de maintien de droit de votre qualité d'étudiant. À la fin de l'année universitaire, contactez la caisse d'Assurance Maladie de votre lieu de résidence. En principe, c'est elle qui assurera la gestion de votre dossier et le remboursement de vos soins dès le 1er octobre de l'année en cours.

Si vous vous expatriez pendant plusieurs années il n'est pas inutile de vous inscrire à la CFE : Caisse des Français de l'Etranger, relais de la Sécurité Sociale à l'étranger (voir ci-dessus).

Attention quand vous souscrivez à une mutuelle étudiante: Il ne s'agit pas d'une couverture complémentaire classique, le contrat doit inclure des garanties particulières (telles que le rapatriement, l'assistance, la responsabilité civile etc.). Assurez vous que le contrat proposé par votre mutuelle respecte les prérogatives imposées par l'université américaine. Cette dernière peut refuser le contrat d'assurance de votre mutuelle et vous demander de souscrire à l'assurance de l'université (dont le prix est généralement plus élevé).

 

Titre accordéon: 
LES ASSURANCES DES UNIVERSITÉS AMÉRICAINES
Contenu accordéon: 
  • Les contrats d'assurance des universités américaines

De plus en plus d’universités américaines imposent leurs propres contrats d’assurance. Ces assurances sont en général plus chères que les assurances privées françaises. Cependant, elles proposent souvent (mais pas toujours) plus d’avantages en matière de gynécologie/grossesse, psychologie et antériorité de maladies (que vous auriez contractées avant de partir). De plus, la tendance veut que les étudiants étrangers soient obligés de souscrire à un contrat d’assurance santé gérée par une compagnie américaine. D’autres universités demandent simplement une attestation d’assurance traduite en anglais ou vous demandent de remplir une dérogation (=waiver) pour que vous puissiez souscrire à une assurance extérieure.

A titre d’exemple, l'Université Southern Mississippi, exige que tous les étudiants et chercheurs étrangers souscrivent à une assurance approuvée par le bureau des étudiants internationaux. Si l’étudiant ne souhaite pas souscrire à l'assurance proposée  (d’environ $2 040 pour l’année 2016-2017), il doit faire une demande de dérogation et prouver que l’assurance santé qu’il a choisi a les mêmes garanties que celle imposée par University of Southern Mississippi. Pour cela il faut fournir le détail en anglais de la couverture proposée en remplacement.

N.B. :Sachez également que les services d’immigration américains exigent des étudiants et chercheurs étrangers qui partent avec un visa J-1 ou F-1 qu’ils possèdent une assurance santé. Une preuve de cette souscription peut vous être demandée lors de votre entretien au consulat américain à Paris. 

  • Les universités américaines proposent-elle un service médical minimum pour les étudiants? 

La plupart des campus possèdent un Student Health Service composé de médecins et d’infirmières. Les soins y sont beaucoup moins chers et tout aussi efficaces que chez un médecin local et très souvent les étudiants ne payent pas la consultation. Dans la plupart des cas, le Student Health Service reçoit des fonds de l’université et aussi des fees que les étudiants payent chaque trimestre ou semestre. Certaines assurances américaines peuvent vous permettre de réduire vos dépenses de santé si vous vous faites soigner d’abord au Student Health Service. Si votre université américaine d’accueil ne possède pas de Student Health Service, il est conseillé d’aller voir votre Foreign Student Advisor afin qu’il vous recommande une liste de centres médicaux appropriés à vos besoins.

Attention ! Présentez-vous aux urgences d’un hôpital seulement en cas d’accident ou de maladie grave. Les urgences des hôpitaux américains possèdent souvent les soins les plus onéreux contrairement à certains pays et beaucoup d’assurances ne couvriront pas les frais s’il ne s’agit pas d’un cas grave (lisez les clauses de votre contrat d’assurance pour savoir ce qui est considéré comme maladie ou accident grave)

Titre accordéon: 
SOUSCRIRE A UNE ASSURANCE PRIVÉE
Contenu accordéon: 
  • Choisir une assurance privée

Il est important de choisir une assurance qui a potentiellement les moyens de rembourser des frais aussi élevés que ceux pratiqués aux Etats-Unis. Il vous est fortement conseillé de choisir une assurance qui propose des plafonds de remboursement d’environ 250 000€ minimum.Vérifier que les clauses suivantes sont comprises dans le contrat :

- remboursement frais médicaux/d’hospitalisation : soit pourcentage des frais réels soit un plafond

- assistance médicale et rapatriement : rapatriement sanitaire en cas d’accident, rapatriement du corps en cas de décès, retour anticipé en cas de décès d’un membre de la famille, présence d’un proche en cas d’accident, remboursement des frais de recherche en mer,

- responsabilité civile : dommages corporels et matériels causés à autrui,

- assistance juridique : frais de caution pénale + frais d’avocat. 

  • Le coût d'un contrat assurance santé / rapatriement / assistance / responsabilité civile ?

La plupart des assurances privées françaises qui proposent ce type de contrats d’assurance ont des tarifs qui tournent autour de 400€ pour 12 mois pour un jeune ou un étudiant de moins de 30 ans. A vous de comparer les plafonds proposés ainsi que les différents services annexes. Les compagnies américaines sont plus chères (entre 700$ et parfois plus de 2 000$ par an) mais ont quelquefois plus d’avantages. 

  • Les assurances privées couvrent-elles tout ?

Non. Certains frais médicaux sont toujours mal couverts, comme par exemple : les frais dentaires, l’optique, les prothèses, les maladies des yeux. Donc, avant de partir faites-vous faire une deuxième paire de lunettes ou prévoyez suffisamment de lentilles de rechange, aller faire un check up chez le dentiste.  Lisez bien les exclusions aux contrats plus attentivement que le contrat lui-même (pratique de sport à haut niveau, maladies contractées avant le départ, maladies mentales et dépression, maternité, etc) Faites attention aux assurances fournies avec carte de crédit, billet d’avion (elles ne durent en général que 3 mois).

  • Que faire en cas de traitement de longue durée ?

Achetez vos médicaments en France mais surtout emportez une ordonnance avec vous (en cas de contrôle à la douane). Si vous avez un traitement qu’il faut renouveler tous les mois, faites-vous envoyer vos médicaments par la poste (avec l’ordonnance collée sur le dessus de la boîte) vous éviterez ainsi d’acheter vos médicaments aux Etats-Unis, ils peuvent coûter beaucoup plus chers et ne seront sans doute pas entièrement remboursés. Si vous souhaitez quand même acheter vos médicaments aux Etats-Unis, demandez le nom de la molécule à votre médecin, car les marques de médicaments ne sont pas forcément les mêmes.

Titre accordéon: 
SITES INTERNET & NUMÉROS UTILES

Dernières actualités

Agenda block

Faire un don

Faire un don

S’inscrire à la newsletter

S'inscrire à la newsletter

Fondations et Partenaires