Leçon Tocqueville-Fulbright d'Eric Fullerton à Nancy

09/04/2018 - Rencontres

Challenges of big data: handling bits in a modern world
Lundi 9 avril 20 18 à 14h00
Faculté des Sciences et Technologies - Amphi 8
Campus Aiguillettes - 54500 Vandoeuvre-lès-Nancy

Nous sommes entrés dans un monde numérique où l’information est sans cesse partagée entre téléphones, ordinateurs et voitures et ce, par exemple, à chaque fois que vous envoyez un message à un ami, ouvrez Facebook ou utilisez un GPS.

A l’avenir, de plus en plus d’objets seront connectés et le besoin en calculs numériques sera gigantesque. Lorsque nous parlons de données, nous utilisons les termes de « bytes »* ou « mégabytes » ou même « gigabytes ». Pour comprendre ce qui se cache derrière ces mots, il faut savoir qu’un byte* permet de stocker un caractère, un million de bytes (un Mégabyte) permet de stocker un livre entier ou une chanson, un million de Mégabyte (un Térabyte) permet quant à lui de stocker tous les livres d’une bibliothèque, et un million de Térabytes (un Exabyte) permet de stocker 5 fois tout ce qui a été imprimé depuis le début de l’humanité !

En 2016, le monde a créé 10 000 éxabytes de données soit 315 térabytes chaque seconde de chaque jour, et la quantité de données créées double tous les 2 ans.

Le calcul numérique est devenu tellement indispensable qu’il est tout simple inimaginable de penser que notre société pourrait s’en passer. Le développement économique futur ainsi que la sécurité dépendront de la capacité à stocker, transmettre, et traiter des quantités de données numériques toujours croissantes. La quantité totale estimée de données numériques générées ou copiées pour l’année 2013 uniquement était d’environ 4 400 milliards de Gbytes (4 400 exabytes ou 4.4 zetabytes). Et cette quantité de données continue d’augmenter au rythme de 40% par an, ce phénomène découlant des nouvelles applications comme les smartphones, les voitures autonomes ainsi que l’internet des objets. Une grande part de l’économie digitale dépend de la capacité à stocker à moindre coût sur des disques durs où 1 Gbytes de données coûte actuellement moins de 0,03 €.

Au cours de cet exposé, Eric Fullerton passe brièvement en revue les disques durs, leur rôle au sein de l’économie numérique ainsi que l’état de l’art des technologies. Il évoque ensuite les présages et les défis qui devront être abordés dans le futur. Ces derniers incluant bien entendu les limites physiques des technologies actuelles et la consommation d’énergie des données. Répondre à ces problèmes nécessite de repenser complétement la façon dont nous traitons les données et ainsi fabriquer des ordinateurs qui fonctionnement plus que des cerveaux humains.

Eric Fullertonest  professeur en physique des matériauxet directeur du Center for Memory and Recording Research - Université de Californie à San Diego. Chercheur invité à l’Institut Jean Lamour, il est titulaire de la chaire Fulbright-Tocqueville depuis le 1er janvier 2018 et le premier Professor@Lorraine de l’Initiative Lorraine Université d’Excellence (LUE).

Registrations: http://bit.ly/EricFullertonInauguralconf

 

 

 

Dernières actualités

Faire un don

Faire un don

S’inscrire à la newsletter

S'inscrire à la newsletter

Fondations et Partenaires