M. Jean-Manuel Bourgois nous a quittés

06/04/2018 - Alumni : évènements, publications et soutenances
Jean-Manuel Bourgois à bord de l'Irpinia

C'est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de Jean-Manuel Bourgois.

En 1960, il était parti aux Etats-Unis avec une bourse Fulbright en tant qu'étudiant afin de se perfectionner dans le domaine de la physique nucléaire. A l'Université de Columbia, il avait découvert le journalisme et l'édition, ce qui avait marqué le début d'une grande carrière.

Il dirigea le Groupe de la Cité, Bordas, Magnard, Belfond et fonda Bibliothèques sans frontières .

L'hommage de l'un de ses frères, Laurent Bourgois, nous rappelle ses années Fulbright et le parcours qui suivit: 

"À la fin des années cinquante, en un temps où cela était beaucoup moins évident qu'aujourd'hui, Jean-Manuel, à vingt ans, est parti à l'université de Columbia.

Titulaire d'une bourse Fulbright, nanti d'un petit pécule gagné à un concours de photo organisé lors du voyage de Khrouchtchev à Paris, il traverse l'Atlantique sur un vieux bateau parti de Gênes, l'Irpinia.
Il revient de ces années américaines avec une culture et un regard sur le monde très neuf. Il a vu la conquête de l’espace, la guerre du Vietnam. Il a noué des amitiés cosmopolites qui l'accompagneront toute sa vie.

Et surtout je crois qu'il a acquis une certaine distance avec la vie française, la politique intérieure, nos institutions, même notre culture. Il voulait et cherchait autre chose que la formation, la vie classique de nos milieux parisiens des années soixante. Et même s'il y a occupé une place certaine, il ne s’est jamais senti proche de cette nomenklatura française de la fin du siècle dernier. Il les connaissait, les voyait mais ne voulait certainement pas se fondre dans le moule.

Je sais que ce n'est pas à moi de parler de sa vie d'éditeur. Une chose néanmoins. Mon assistante, Mireille, est originaire du Burundi. L'autre jour elle m a dit : "Vous ne savez pas, Laurent, l'importance en Afrique du réseau Bibliothèques Sans Frontières, c'est absolument extraordinaire "

Je tenais à le dire. Jean-Manuel avait mis dans cette œuvre beaucoup de son temps, Et de son cœur. Encore les livres, encore le monde, encore l’espoir."

Dernières actualités

Faire un don

Faire un don

S’inscrire à la newsletter

S'inscrire à la newsletter

Fondations et Partenaires