Laureat

Cohen Pascale

Institution d’origine: Université Claude Bernard Lyon 1

Institution d’accueil: Albert Einstein College of Medicine

Discipline: Biology

Biographie

Après l’obtention du Diplôme d’Etat de Docteur en Pharmacie, d’un Doctorat de l’Université, et d’un Post-Doc réalisé dans un laboratoire international (Ecosse), sa carrière s’est orientée vers un poste d’Enseignant-Chercheur en tant que Maitre de Conférences (Montpellier, 1998), puis en tant que Professeur des Universités (Lyon, 2005). Un fort investissement dans l’Enseignement Supérieur dans les disciplines de biologie moléculaire et biotechnologies de la PACES au Master et dans le cadre de programmes internationaux caractérise son parcours. Au niveau recherche, son groupe développe des activités dans le domaine de la cancérologie (cancer du sein) en combinant une approche fondamentale et translationnelle en lien avec les cliniciens. Enfin,  elle a été récemment promue Professeure Classe Exceptionnelle et développe une forte activité d’expertise scientifique au niveau national (CNU, HCERES,…) ou au niveau international.

Titre du projet  :

Microscopie en molécule unique appliquée à l’oncogène ZNF217 afin de décrypter comment la région C-terminale régule la dynamique de liaison à l’ADN génomique et l’activité transcriptionnelle de ZNF217 dans le cancer du sein.

Résumé du projet  :

ZNF217 est un nouvel oncogène jouant un rôle clé dans le cancer du sein, mais dont il reste encore beaucoup à découvrir. Ce projet se caractérise par une stratégie innovante basée sur la combinaison d'approches biologiques et biophysiques complémentaires. En effet, cette étude propose d'utiliser une des techniques les plus récentes en microscopie permettant d'explorer de manière dynamique le comportement d'une seule molécule au sein d'une cellule. L’institution d’accueil fait partie des très rares laboratoires au niveau mondial qui possèdent et maitrisent cette technologie. Ce projet permettra de décrypter la dynamique de la protéine ZNF217 et de certains de ses variant quant à ses interactions avec l'ADN au sein de cellules de cancer du sein et sa capacité à réguler la transcription de certains gènes cibles in vivo. Ce projet permettra en particulier d’appréhender le rôle que joue la région C-terminale de ZNF217 dans les effets observés. L’ensemble de ces résultats permettra de mieux comprendre comment ZNF217 orchestre l’agressivité cellulaire dans le cancer du sein.

Publications (liste non-exhaustive)

Dernières actualités

Agenda block

Faire un don

Faire un don

S’inscrire à la newsletter

S'inscrire à la newsletter

Fondations et Partenaires