Etudiants

Summer Institutes for Student Leaders

Été 2020 - compétition fermée

Date limite de candidature : 12 janvier 2020 (inclus). Aucune candidature retardataire ne sera acceptée.

Durée : 5 semaines
Dates : de début juillet 2020 à début août 2020 (les dates précises seront communiquées ultérieurement)
Disciplines : programme ouvert aux étudiants français de toutes disciplines
Nombre de places : 4
Montant : toutes les dépenses liées au programme sont prises en charge

Les Study of the U.S. Institutes for Student Leaders from Europe sont des séminaires d’été d’une durée de 5 semaines ouverts à des étudiants inscrits en 1ère et 2ème année d’études supérieures. Ces séminaires se dérouleront cet été aux États-Unis sur des campus universitaires et toutes les activités seront conduites en anglais.  Les participants français sélectionnés par la Commission franco-américaine rejoindront un groupe d'étudiants recruté de plusieurs pays européens.

Les séminaires sont fondés sur une combinaison de conférences, de discussions et de voyages d'études sur le terrain. Les lauréats s'engagent à participer pleinement à ce programme intensif. Ils devront assister à toutes les conférences et activités organisées et devront s’assurer de lire tous les documents qui leur ont été assignés. Les participants auront peu de temps pour des activités personnelles et ils ne pourront pas être accompagnés par des membres de leur famille ou des amis.

À la fin du séminaire, tous les participants assisteront à une réunion de bilan qui se déroulera à Washington DC avant de retourner dans leurs pays d'origine. Il ne sera malheureusement pas possible de prolonger son séjour aux États-Unis au-delà de la date de fin du séjour.

Ce programme est entièrement pris en charge sur le plan financier par le Département d’État américain et est destiné de manière prioritaire aux étudiants qui ne pourraient pas se rendre aux États-Unis sans ce soutien.

Nous recherchons des étudiants motivés par l’action au service des autres, conscients de la richesse de la diversité et de l’importance de promouvoir une société inclusive et solidaire, respectueuse de tous quels que soient leur genre, leur appartenance ethnique ou religieuse, leur situation socio-économique, leur orientation sexuelle, les handicaps auxquels ils sont confrontés. Nous recherchons des jeunes ouverts et tolérants, engagés ou souhaitant s’engager pour l’égalité des chances et aspirant à développer leur leadership et leur capacité d’action.

Quels sont les critères d'éligibilité ? 

  • Avoir la nationalité française au moment du dépôt de la candidature (binationaux franco-américains inéligibles).
  • Être actuellement inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur en première année (niveau Bac +1) ou deuxième année d'études (niveau Bac +2) : en Licence 1, Licence 2, BTS, DUT, ou classes préparatoires.
  • S’engager à poursuivre ses études en France pendant au moins une année académique une fois de retour des États-Unis.
  • Avoir au minimum 18 ans et au maximum 25 ans au 1er avril 2020
  • Avoir un bon niveau d’anglais (à titre indicatif, niveau B2)
  • Avoir de très bons résultats scolaires, tels que le démontrent les notes, les appréciations des enseignants
  • N’avoir aucun séjour antérieur significatif aux États-Unis (moins de 7 jours cumulés)
  • Être mature, responsable, indépendant et ouvert d’esprit
  • S’engager à participer au programme académique dans son intégralité, assister à l’ensemble des séminaires, rendre les devoirs et participer aux groupes de discussions 
  • Avoir un intérêt sérieux pour le thème du séminaire (qui varie selon l'année et le campus d'accueil) et pour les États-Unis
  • Un engagement associatif et/ou citoyen constitue un atout important

La Commission recherche des profils susceptibles de représenter la diversité française. 

Quelles sont les conditions financières ?

Tous les frais sont entièrement pris en charge par le Département d'État américain :

  • Frais de transport aller-retour de la ville d’origine à l’université d’accueil aux États-Unis, y compris le voyage à Washington DC à la fin du programme, pris en charge
  • Exemption des frais de visa J-1
  • Exemption des frais d’inscription à l’université d’accueil
  • Hébergement et repas sur le campus universitaire offerts
  • Allocation journalière octroyée pour les dépenses exceptionnelles
  • Assurance santé comprise
  • Frais de transport aller-retour pour participer aux entretiens de sélection à Paris pris en charge pour les candidats résidant en France métropolitaine (pour les étudiants des Outre-Mer, des entretiens vidéo sont possibles).
     

Comment poser une candidature ? 

  1. Je télécharge, j'imprime et je lis attentivement les instructions : le lien sera affiché à l'ouverture du prochain appel à candidature (vers fin novembre 2020 pour l'été 2021)
  2. Je télécharge le modèle de lettre de recommandation et je l'envoie à mes référents : le lien sera affiché à l'ouverture du prochain appel à candidature
  3. Je remplis le formulaire de candidature à l'adresse suivante, en anglais : le lien sera affiché à l'ouverture du prochain appel à candidature

Les candidats doivent choisir un seul des 3 séminaires proposés chaque année. Votre dossier de candidature complet doit nous parvenir avant le dimanche 12 janvier 2020 à 23h59. Les candidatures reçues après cette date seront refusées.

Les résultats de notre présélection seront communiqués à tous les candidats aux alentours du 7 février 2020. Les candidats retenus pour la deuxième phase de la compétition seront convoqués à passer un entretien dans nos locaux à Paris le 24 février 2020 (date à confirmer). Dans certains cas un entretien à distance serait possible. Les résultats des entretiens seront communiqués au début mars, et les dossiers des quatre lauréats nommés par la Commission pour représenter la France seront ensuite transmis au Département d’État américain pour l’approbation finale.

Si vous avez des questions concernant le programme ou la procédure de candidature veuillez contacter Mme Emily Resnier : eresnier@fulbright-france.org ou Mme Lucille Delbecchi : ldelbecchi@fulbright-france.org.

Quels sont les séminaires proposés pour l'été 2020 ?

Titre accordéon: 
Summer Institute on Education and the Future of Work
Contenu accordéon: 

1 place

University of Massachusetts - Boston

Durée : 5 semaines - les dates seront communiquées ultérieurement

Les participants à ce séminaire intensif pourront développer leurs connaissances sur l'interaction entre la technologie, le marché du travail et l'éducation (notamment l'éducation basée sur l'aprentissage de compétences). Ce séminaire a pour but d’explorer la manière dont les progrès technologiques, tels que l'intelligence artificielle, l'automatisation et la robotique façonnent notre façon de travailler, nos lieux de travail, ainsi que les compétences et la formation nécessaires pour travailler. L’institut exposera les participants à des problèmes mondiaux liés au futur du travail en examinant les tendances éducatives, sociales et économiques.

En utilisant une approche interdisciplinaire, le programme examinera le rôle des institutions d’enseignement américaines, et plus particulièrement les « community colleges » (établissements d’études supérieures offrant des diplômes de niveau Bac +2), dans leur façon d’inculquer aux américains les compétences nécessaires pour réussir dans de nombreux secteurs, notamment dans les affaires, la technologie, les sciences, l’enseignement supérieur, les arts créatifs et bien d’autres disciplines encore. Les sujets traités peuvent inclure (sans s'y limiter): la communication, l'entrepreneuriat et l'économie collaborative, la mondialisation et l'urbanisation, l'innovation et la technologie, le développement et la gestion organisationnels, le développement des compétences et la reconversion professionnelle. Le programme permettra aux participants d'interagir avec des professionnels dans les domaines de l'éducation et de l'industrie.

Ces rencontres auront lieu sur place et au cours d’un voyage de quelques jours dans une autre région des États-Unis avant la conclusion du programme à Washington DC.

Titre accordéon: 
Summer Institute on Entrepreneurship and Economic Development
Contenu accordéon: 

1 place

University of Tennessee at Chattanooga

Durée : 5 semaines - les dates seront communiquées ultérieurement

Les participants à ce séminaire intensif pourront développer leurs connaissances sur des thèmes liés à l’entrepreneuriat et au développement économique aux États-Unis, notamment le développement, l’histoire, les réussites des entreprises américaines, y compris les entreprises sociales, le leadership commercial et l’empowerment économique des femmes, tant aux États-Unis que dans le monde.

Les sujets traités peuvent inclure, sans toutefois s'y limiter, le commerce, l'investissement, la littératie financière, les banques, la microfinance, le développement et la gestion organisationnels, l'innovation, les marchés émergents et l'analyse des risques, la planification stratégique des activités, la responsabilité sociale des entreprises et la place des minorités dans l'entrepreneuriat. Dans la mesure du possible, les sessions théoriques seront complétées par des sessions pratiques ou des ateliers conçus pour développer les compétences dans les sujets mentionnés ci-dessus.

Ces rencontres auront lieu sur place et au cours d’un voyage de quelques jours dans une autre région des États-Unis avant la conclusion du programme à Washington, DC.

Titre accordéon: 
Summer Institute on CIVIC ENGAGEMENT
Contenu accordéon: 

2 places

University of South Carolina, Columbia

Durée : 5 semaines - les dates seront communiquées ultérieurement

Les participants à ce séminaire intensif pourront développer leurs connaissances sur des thèmes liés à l’engagement citoyen et fournira aux participants un aperçu de la façon dont les citoyens ont façonné l’histoire américaine, le gouvernement et la société, à la fois en tant qu’individus qu’en tant que groupes. Le programme définira l'engagement civique, examinera son expansion aux États-Unis et explorera des sujets tels que la citoyenneté, la construction des notions de communautés, le développement économique, l'activisme local, le leadership politique et le volontariat.

Dans la mesure du possible, les sessions du programme seront complétées par des sessions pratiques ou des ateliers conçus pour développer les compétences en journalisme, l'éducation aux médias, et "storytelling". L’Institut encouragera les participants à élaborer des plans novateurs et pratiques pour devenir des citoyens engagés dans leurs propres communautés.

Ces rencontres auront lieu sur place et au cours d’un voyage de quelques jours dans une autre région des États-Unis avant la conclusion du programme à Washington, DC.

Titre accordéon: 
Témoignages
Contenu accordéon: 

Lisez les témoignages ci-dessous des participants aux séminaires : 

 

SÉMINAIRE "CIVIC ENGAGEMENT"

Témoignage de Safâ BOUKHBIZA (Sciences Po Saint-Germain) - Été 2019

Il me semble impossible de résumer ces cinq semaines de rencontres, d’échanges, de rires et de partage. Le programme SUSI est définitivement une expérience unique, qui a totalement changé ma vie. J’ai pu découvrir les Etats-Unis et comprendre leurs mentalités, modes de vie, au-delà de mon parcours scolaire. J’ai également pu comprendre combien les valeurs d’indépendance et de liberté sont importantes dans ce pays.  

Au-delà de la découverte des Etats Unis, j’ai pu me découvrir. En effet, partager ce programme avec vingt européens, c’est l’unique opportunité d’apprendre sur l’Europe, de comprendre nos différences mais également nos similitudes, qui sont plus nombreuses. Ainsi, nos acquis, nos perceptions et appréhensions évoluent tout au long du programme et font de celui-ci un programme si enrichissant.

 

Témoignage d'Alice MARECHAL (Université Paris-Sud) - Été 2019

Si je devais résumer l’expérience SUSI en quelques mots, je la qualifierais sans hésiter d’incroyable expérience humaine. J’ai vécu les 5 semaines les plus intenses et enrichissantes de ma (courte) vie.

L’expérience SUSI c’est tout d’abord plonger dans la culture américaine en vivant 4 semaines sur un campus américain : de la vie dans un dortoir à la salle de sport en passant par la library et les salles de cours dignes des meilleurs films hollywoodiens, l’expérience SUSI est une véritable immersion au cœur de la vie américaine. Durant ces 5 semaines j’ai passé une journée avec une famille américaine, assisté à un match de baseball, assisté à un procès, testé tous les fast food possibles et inimaginables ou encore fait un tour dans les malls, exemples mêmes de la démesure américaine.

L’expérience SUSI civic engagement c’est aussi l’occasion d’en apprendre plus sur la façon dont les Américains ont façonné l’Histoire et la société des États-Unis, en tant qu'individus et groupes à travers un programme intensif mêlant cours, visites institutionnelles et culturelles mais aussi engagement associatif et abordant chaque semaine un nouveau thème tel que : « U.S. democracy and civic engagement », « Human rights and diversity in the U.S. », « U.S. institutions and community leadership » ou encore « U.S. and European issues ». Nous avons ainsi eu l’occasion de rencontrer des personnes incroyables tout au long de cette aventure qui, au-delà d’un simple cours, nous ont partagé leur expérience personnelle et c’est sans doute ce qui fait la valeur inestimable de ce programme.

L’USC nous a également offert la possibilité de nous engager, le temps d’une journée ou d’une matinée avec des associations inspirantes. Si je ne devais en retenir qu’une seule, ce serait sans doute Habitat for Humanity qui s’engage à construire des maisons pour les familles dans le besoin et avec qui nous avons construit la terrasse d’une maison sur le point d’être achevée. Ce travail a été très gratifiant car nous l’avons réalisé en équipe et pour une famille qui en avait besoin.

Mais l’expérience SUSI on civic engagement c’est avant tout un ensemble de rencontres toutes plus inspirantes les unes que les autres et qui ne nous ont pas laissés indemnes.

 

Témoignage de Sarah OUAHMANI (Sciences Po Paris - campus de Nancy) - Été 2018

Pour commencer, sachez que rédiger ce témoignage au sujet de mes 5 semaines aux États-Unis revient presque à rapporter autant que mes 19 dernières années sur Terre. S’agit-il ici encore d’une manifestation du sens de la proportion disproportionnée américaine ? Car oui, je confirme que les Américains voient les choses en grand, et je ne parle pas uniquement des humbergers presque aussi grands que mon avant-bras, ou bien de leurs modestes maisons qui ressemblent plutôt à de modestes palaces ! Non, je fais référence surtout à ce que les Américains ont de grand en eux : une grande sociabilité, et un grand cœur. Ne vous fiez pas à ce que vous entendez ; allez plutôt inspecter les lieux vous-mêmes ; vous aussi, vous en sortirez plus grands...

Comme mentionné précédemment, ces 5 semaines furent très chargées : le programme SUSI consiste en un aperçu de la façon dont les Américaines ont façonné l’Histoire et la société des États-Unis, en tant qu'individus et groupes. Durant tout le stage, nous avons abordé en classe des sujets tels que « la citoyenneté, la construction communautaire, le développement économique, l'activisme de base, le leadership politique et le bénévolat. ». Il s’agit en fait de découvrir l’évolution de l’engagement aux États-Unis. Chaque semaine portait sur un grand thème, un enjeu auquel les États-Unis et l’Europe doivent faire face (l’immigration par exemple), mais qui apparaît sous différentes formes et touche différentes populations selon le continent sur lequel on se trouve. Il s’agissait d’avoir une approche à la fois académique basée sur des données empiriques auxquels se sont ajoutées les interventions d’une dizaine de leaders communautaires, entrepreneurs et représentants d'organismes sans but lucratif. Il était important d’avoir l’occasion de discuter de vive voix avec des personnes directement concernées par ces enjeux, que ce soit de par leurs expériences personnelles ou leurs métiers. L’une des journées qui m’a le plus marquée demeure la fois où un professeur est intervenu en fin de journée, sans que cela ne fut initialement prévu, son motif étant de nous « offrir l’opportunité d’échanger avec un Conservateur, et non pas uniquement avec des personnes partageant plus ou moins les même opinions que [nous]». Ce fût pour moi un choc de réaliser que certaines idées dont j’avais entendu parler, mais qui me paraissaient trop extrêmes pour y croire, sont en fait réellement soutenues. Cette rencontre m’a profondément marquée parce qu’elle m’a fait grandir, et bien que je me senti démunie par la gravité de ses propos, j’y trouvai finalement l’espoir que cette discussion incarnait ; il est donc encore possible de converser calmement et de manière constructive avec l’extrême opposé…

A ces séances dans les locaux de l’université se sont ajoutés des opérations concrètes au sein d’organismes à but non lucratifs. Premièrement, nous avons travaillé avec Habitat for Humanity, qui construit des maisons pour les familles les plus démunies. Pendant une journée entière, nous avons enfilé casques et paires de gants pour bâtir des foyers destinés à des familles pauvres. A ce moment-là, il fût frappant ce réaliser que le niveau de pauvreté peut être si bas aux États-Unis, et l’assistance sociale de l’état si minime, que beaucoup de famille n’ont pas les moyens de vivre sous un toit. Par ailleurs, j’ai été surprise de constater qu’« offrir des conditions de vie décentes » signifie aux États-Unis « construire des logements plus grands/luxueux que le mien » (#SensDesProportions). Cet exemple constitue néanmoins une preuve que l’engagement civique prend différentes formes selon le lieu et la culture qui s’y trouve, et que ce relativisme culturel doit de ce fait absolument être pris en compte. En plus d’avoir travaillé avec Habitat for Humanity, nous avons oeuvré auprès du Boys and Girls Club, qui est une organisation mettant à disposition un programme extra-scolaire pour les enfants issus de milieux défavorisés, leur permettant ainsi d’exploiter leur potentiel et compétences pour devenir des citoyens productifs et responsables. Notre mission consistait en la création de plusieurs activités sportives, artistiques et culturelles que nous avons proposées aux jeunes, le temps d’une journée. La semaine suivante, nous avons passé une journée au sein de l’association Harvest Hope Food Bank qui est une banque alimentaire ; notre mission consistait en la préparation de paniers repas pour les plus démunis.

Ce que je retiens de ces 5 semaines, de ces rencontres, ces échanges et ces missions, est premièrement qu’il existe énormément de personnes dans le besoin, qu’il y a énormément d’histoires à entendre, de causes à défendre, et que l’on peut être tentés de baisser les bras au regard de cette montagne de problèmes. Avant cette expérience, j’avais du mal à croire en ma capacité à faire changer les choses, à mon échelle. Toutefois j’ai appris que c’est en fait parce que chacun croit en ses efforts, que les choses changent. S’il est évident pour certains que le changement ne réside pas dans l’accumulation du pouvoir d’action par un individu ou un organisme, mais en réalité dans la somme de tous les engagements à l’échelle individuelle, il m’aura fallu personnellement passer plus d’un mois dans un pays étranger et rencontrer une centaine de personnes de l’autre côté de l’Atlantique pour comprendre cette évidence. Ce premier changement est en fait très important au regard du projet civique que je souhaite mener : ce séjour a donné du sens à ma volonté de faire le bien ; j’ai maintenant trouvé la motivation, et la volonté nécessaire pour mener un projet parce que j’y crois, et que j’y mets du cœur, et non pas uniquement parce que cela répond à une obligation de scolarité.

Pour finir, je souhaiterais souligner l’enrichissement humain qu’implique ce programme. J’ai en effet rencontré des personnes incroyables, qui m’ont faite grandir. Ce séjour demeure inoubliable parce qu’ils l’ont imprégnés de leur bonne humeur, de leur intelligence et de leur bonté. Cela faisait longtemps que je n’avais as versé autant de larmes de rire, de tristesse ; on n’a beau acquérir beaucoup de skills en 5 semaines, il ne nous prépare pas aux « au revoir ». Ces gens m’ont fait revivre : ils m’ont aidée à m’émanciper de pensées noires de doutes et heurtées par les désillusions. UN mois durant, j’ai baigné dans une vague de positivité. A l’heure où j’écris, je suis déjà à nouveau plongée dans mon année scolaire mais je n’ai pas du tout le même état d’esprit que l’année d’avant ; il semble que j’aie retrouvé confiance en moi et en les autres. J’avais BESOIN de ces 5 semaines pour me (re)trouver et si je souhaite à chacun de devenir un SUSI, c’est parce que cela vous donne l’occasion de faire les plus belles découvertes, à commencer par vous-même.

Je souhaite remercier infiniment l’équipe Fulbright et l’équipe de l’Université de Caroline du Sud pour leur bienveillance et leur générosité. Merci aussi au Département d’Etat Américain et à l’association FHI360.

 

Témoignage de Hichem SAHRAOUI (INSA Toulouse) - Été 2018

Rencontrer. Découvrir. Echanger. Comprendre. Apprendre & Écouter. J’ai vécu 5 semaines d’une richesse et d’une densité remarquable. Tous ces verbes ne permettent définitivement pas de qualifier de manière la plus juste possible ce que NOUS avons fait. Nous les 22 européens qui découvrîmes émerveillés ce pays qui fait tant rêver, les 8 American Culturals Ambassadors et les 2 Coordinateurs. 

Ce séjour, si rapide, fut ponctué par des rencontres. Avec un chauffeur Uber, avec un marchand, avec la gardienne, avec les professeurs et intervenants. Est gravé dans ma mémoire le témoignage si poignant de Timothey Burth, qui nous a raconté ces émouvantes anecdotes en lien avec son métier d’éducateur en nous rappelant l’importance du Respect et de la Confiance. Car oui grâce à ce programme, tu apprendras à être un jeune leader pouvant améliorer ta communauté. Un Leader qui croit en son prochain, qui le respecte. Je me souviens également de ce Chef de la Diversité, afro-américain, qui, en pleurant, a évoqué la relation entre la police et sa communauté.

Car oui. En participant à ce programme, tu découvriras ce pays. Ces richesses, l’envie d’entreprendre, d’aider son prochain, mais aussi ses difficultés. Notamment les armes. Le climat. Les sans-papiers. Tu comprendras, apprendras et surtout échangeras. J’ai été impressionné par la « Southern Hospitality ». J’ai pris un plaisir infini à construire une maison, ensemble, avec l’association Habitat for Humanity (#RIP mon t-shirt rempli de peinture), à jouer avec des enfants défavorisés avec le Boys and Girls Clubs ou encore faire un peu de bénévolat pour une banque alimentaire. Ce sont des expériences qui marquent. Qui font incontestablement grandir & murir. J’ai découvert de ci belles villes, de Charleston SC à Charlotte NC en passant par Philly ou encore Whashnigton. Mes yeux ont brillé. De ce séjour me reste de ci belles photos, avec mes amis européens. De si beaux souvenirs avec mes amis américains. Ou devrais je dire avec cette nouvelle famille si différente, si incroyable chacun ayant apporté sa patte, sa personnalité, son expérience et ses convictions.

Ensemble nous avons avancé. Nous avons monté un projet en lien avec nos centres d’intérêt, nous l’avons présenté devant le département d’état américain à Washington. Nous avons appris tant de choses. Cette immersion complète dans une université américaine avec accès aux piscines, salles de sport etc est, avec le recul, une expérience aussi unique qu’incroyable apportant tellement. Alors pour vivre un été riche en émotion, je n’ai qu’un conseil à te donner. C’est de candidater !

 

Témoignage de Manal KHALLOU (Université Toulouse 1 Capitole) - Été 2017

Si je devais résumer l'incroyable expérience que j'ai vécu en un mot, ce serait le suivant : Rencontres. Grâce au programme Summer Institutes for Student Leaders from Europe, j'ai vécu 5 semaines riches en rencontres inspirantes.

Il y a tout d'abord eu les rencontres avec les autres SUSIs, soit les 19 lauréats des 16 pays européens qui ont été sélectionnés avec moi. J'ai eu la chance de rencontrer des personnes absolument incroyables tant par leur intelligence que par leur joie de vivre, leur humour, leur ouverture d'esprit et leur humanité. Le fait de passer nos journées ensemble et de vivre ensemble dans le campus de l'université nous a permis de créer des liens très fort. Je pense qu'ils ne s'en sont pas rendu compte, mais chacun d'entre eux m'a profondément inspirée, que cela soit par son engagement citoyen, son ambition, sa sensibilité artistique ou encore son altruisme.

Il y a ensuite eu les rencontres avec les américains. Nous avons eu la chance d'être entourés par une équipe incroyablement dévouée et soucieuse de notre bien-être sur place. Bien plus que de simples professeurs ou encadrants, nous avons créé de véritables liens d'amitiés avec les ambassadeurs culturels (des étudiants qui nous accompagnaient tout au long du séjour) et les professeurs. Plusieurs fois par semaine, nous nous rejoignions dans une des chambres du campus pour cuisiner et dîner tous ensemble, comme une famille, avant d'aller manger des pancakes chez IHOP à 1 heure du matin. C'est aussi ça la richesse de ce programme. Il s'agit d'une véritable immersion où nous avons pu expérimenter la vie dans un campus étudiant américain, celui de l'Université de Caroline du Sud, avec toutes les « facilities » que cela implique (salle de sport, piscine de l'université etc). J'ai été également impressionnée par l'accueil de tous les américains en général qui n'ont pas volé leur réputation de personnes très amicales et chaleureuses.

Grâce à nos multiples voyages et aux diverses activités que nous avons pu faire, j'ai appris énormément sur la culture américaine et sur le paradoxe de ce pays à la fois si riche mais qui doit faire face à tellement de pauvreté. J'ai également appris beaucoup sur la culture afro-américaine et sur toute la complexité des rapports entre Noirs et Blancs dans un pays encore traumatisé par l'esclavage. La diversité aux États-Unis, l'intégration des minorités et le multiculturalisme étaient en effet des thèmes cruciaux du programme Civic Engagement. Les « speaker sessions » ainsi que les divers voyages (Charleston, Charlotte, Williamsburg, Philadelphie) et les activités bénévoles tournaient principalement autour de ces sujets-là, bien que nous ayons aussi abordé d'autres problématiques comme la démocratie aux États-Unis ou encore l'environnement.

Si je devais donner un conseil aux futurs lauréats, c'est d'être éveillé, curieux et alerte. Ne pas hésiter à aller à la rencontre des autres, de leur parler, d'échanger avec eux, car on n'apprend pas uniquement dans les salles de classe. J'ai découvert la « Gullah culture » en parlant avec un marchand d'art Afro-américain dans le célèbre City Market de Charleston. C'est aussi en allant à deux reprises dans des Églises Afro-américaines lors de messes dominicales que j'ai découvert comment certains américains vivaient et exprimaient leur foi. L'accueil des fidèles était très émouvant puisque, chaque fois, ils nous serraient fort dans leurs bras pour nous souhaiter bienvenue dans leur Église et nous invitaient au brunch qui suivait la messe. Ce sentiment d'appartenance à une communauté était très fort puisque la plupart des américains que nous avons rencontré à Colombia avait leur « church » à laquelle il se rendaient tous les dimanches, et ce peu importe leur âge. Cet attachement à la religion caractéristique des États du sud des États-Unis était à la fois touchant et très intéressant à observer.

Enfin, les différentes activités bénévoles auxquelles nous avons pu participer - de la Harvest Food Bank où l'on préparait des cartons de nourriture pour les plus démunis, à Habitat for Humanity où l'on a participé à construire une maison en passant par le Boys and Girls club où l'on a passé une matinée à jouer et à danser avec des enfants de milieux défavorisés ou encore SAFE, l'ONG qui nous a sensibilisé à l'épilepsie - ont également été des moments clés du séjour puisqu'on a pu découvrir concrètement, en y prenant part, comment certains américains sont engagés dans leur communauté avec l'espoir d'apporter un certain changement. J'ai profondément été touchée par notre rencontre avec les réfugiés à qui nous avons donné un cours d'anglais. Que ce soit par cette jeune fille de 19 ans pleine de rêves qui voulait être médecin, mais qui avait encore un long chemin à parcourir, ne serait-ce que pour apprendre l'anglais, ou par ce père de famille qui a tout risqué pour protéger ses enfants.

En bref, on ressort grandi de cette expérience, plein d'inspiration, d'ambition pour accomplir de belles choses et pour réaliser ses rêves. Mais surtout, on en ressort émerveillé avec des liens d'amitié très fort tissés à travers toute l'Europe et aux États-Unis.

 

Témoignage d'Aleksien MERY (Université Sorbonne Nouvelle Paris 3) - Été 2016

 

Comment résumer 5 semaines d’une expérience inoubliable aux États-Unis, en quelques lignes ? Long story short. Je viens de vivre les cinq plus belles de ma vie. J’ai d’abord beaucoup appris au niveau académique, sur le thème de l’engagement citoyen à l’Université de Caroline du Sud (University of South Carolina). Pendant les quatre premières semaines, nous avons eu plusieurs dizaines d’intervenants venus nous parler de thèmes aussi divers que la place de la religion aux États-Unis, la diversité raciale et ou le système politique. Oubliez les cours (« lectures ») ennuyeux et la relation professeur-élève étriquée et barbante. Par des activités, des mises en situations et de la pratique, les enseignements sont devenus tout de suite plus concrets pour nous. Nous avons appris les clés pour monter et mener à bien un projet.

À côté de ces conférences, nous avons pu faire du bénévolat dans plusieurs organisations dans divers domaines : Harvest Hope Food Bank, banque alimentaire pour les plus démunis, Boys & Girls Club, qui offre des activités enrichissantes aux enfants défavorisés, Habitat for Humanity, qui tente d’élargir l’accès à la propriété d’une maison aux familles moins aisées, South Carolina Advocates for Epilepsy, ou encore Lutheran Services Carolinas, organisation religieuse qui aide et intègre les réfugiés. On a pu aider à conditionner de la nourriture à distribuer, organiser des jeux avec des enfants, confectionner des chapeaux pour les malades atteints d’épilepsie, ou discuter avec des immigrés et les aider à faire leurs premiers pas sur le sol américain. Des expériences rares, précieuses et inoubliables tant j’ai l’impression d’avoir appris.

À part ces sessions, des excursions étaient également organisées : c’est ainsi que nous avons découvert la Caroline du Sud (Lexington, Charleston) mais également sa voisine du Nord en nous rendant à Charlotte, le petit New-York de la région. La dernière semaine, nous avons remonté la côte Est, pour partir à la découverte de Williamsburg (Virginie), Philadelphie (et ses fameuses marches du film Rocky) et terminer à Washington, DC, centre de décision du pays.

Bien sûr, pendant ces quatre semaines, nous avons aussi préparé un projet en groupe (« Capstone project »), que nous avons eu l’honneur de présenter devant des responsables du département d’État américain. J’ai eu la chance de créer, avec cinq autres participant(e)s de quatre pays différents, le projet « Follow your art », qui vise à enseigner l’art (musique, peinture, écriture, dessin) aux enfants et personnes âgées qui n’en ont pas l’opportunité pour élargir leurs horizons et leur permettre de s’exprimer. Nous avons réparti les rôles entre nous concernant l’organisation interne de l’organisation. Nous avons aussi pu réfléchir aux bénévoles dont nous pourrons avoir besoin, au local où se tiendraient les cours, au matériel requis et au budget que cela nécessiterait, en prenant soin d’imaginer également nos objectifs futurs. Le projet n’est pour l’instant que sur le papier, mais nous désirerions l’implanter dans nos pays respectifs (France, Grèce, Pays-Bas, Roumanie, Lettonie) dans le futur.

En plus d’être une expérience académique et culturelle, ça a été aussi une énorme expérience humaine. J’ai rencontré 21 autres européens de 15 pays différents. J’ai créé des liens indestructibles avec eux. J’ai partagé tellement de beaux moments, tellement de rires, de joies, et tellement de tendresse. L’amour, la gentillesse, l’ouverture d’esprit et la bienveillance que j’ai reçus durant ces 5 semaines sont simplement irremplaçables. Et maintenant que je suis rentrée en France, ils me manquent énormément. J’ai trouvé des amis pour la vie, voire même plus, une famille. Nous projetons déjà de parcourir l’Europe, d’aller les uns chez les autres pour se retrouver et cultiver ces précieux liens qui nous unissent désormais.

 

 

SÉMINAIRE "SOCIAL ENTREPRENEURSHIP"

 

Témoignage de Sarah CRUZ (INSA Toulouse) - Été 2019

À travers ces cinq semaines, je vois des moments de solidarité, de découvertes et la prise de conscience qu’ailleurs la différence est bien réelle. Nous avons étudié, visité et fait des rencontres. Et aussi surprenant que cela puisse paraître la richesse d’un voyage réside en grande partie avec qui vous l’expérimentez. De Biélorussie, Ukraine, Pays-Bas et bien d’autres, j’ai pu dialoguer et découvrir des pays à travers les récits de mes camarades qui sont plus tard devenus mes amis.

De Boston, à Boca Raton et Washington, la diversité des paysages fut rafraichissante. J’ai adoré en connaître plus sur leur histoire, leurs débats et leur quotidien. Enfin, j’ai appris à aimer les petits détails qui font de ce pays un lieu différent de la France : que ce soit l’agencement de leurs villes, la facilité et la manière des américains à vous faire la conversation ou leur passion pour le baseball ce sont ces petites choses qui m’ont fait apprécier davantage ce voyage. Maintenant c’est à votre tour de trouver vos petits « détails » qui auront néanmoins un grand impact sur votre vision des États-Unis.

 

Témoignage de Myriam MOUSSALI (Lycée Lavoisier, Paris / CPGE) - Été 2018

Words fail to describe the 5 weeks I spent in the US with what I now call my SUSI family. From the laughter to the smiles to the tears (happy ones…I promise), the memories I shared with each and every one of them were truly unforgettable.

The experience was far beyond what I had originally expected. I have learned so much about social entrepreneurship and I have so many people to thank because of that; the talented professors at UTC who provided us with classes in entrepreneurship, diversity and management; the forward-thinking professionals we met at accelerators and incubators; and not to forget our awesome program co-ordinators and mentors. Over such a short time span I have grown so much. Volunteering for American Red Cross, Boys & Girls Clubs of America, Life Care Center…it was all such an amazing experience!

Looking back on the summer, the day that best encompassed the entire trip was the 4th of July: the tour in Chattanooga - home sweet home to me. The day included a visit to the Tennessee Aquarium, then we went to a baseball game where we were all rooting for Chattanooga Lookouts, and to top it all off, fireworks at the end of the day! From the very first day, it felt like home and we became a big family.  Each Saturday, we had the opportunity to visit a new city: jazzy Atlanta, country Nashville, Huntsville... and the icing on the cake was the 5-day study tour in New York! Times Square, the Statue of Liberty, The Empire State Building, Central Park, the UN headquarters.

 For people who had never been in the US  before, getting used  to the American lifestyle was a very interesting process:  everything is so huge, from the cars to the buildings,  the food is very different but very good, we got to experience how living in an American campus was like, as well as living with an American family  during our homestay!

Finally, the last three days: Washington DC, where we met the two other cohorts. 66 SUSI Leaders, more than 20 countries, one big room.  There we presented our Capstone Projects, which we had been working towards during the 5 week program. The best thing about SUSI is that we may all be back home now, but it is not over. The strong bond we have built is still here and growing ever stronger, through letters, texts, pictures, memories.

Please, do me a favor and do not hesitate applying. You miss every shot you don't take.

- a Chattanooga Choo Chooser always :)

Témoignage d'Inès BENSAID (Lycée Carnot, Paris / CPGE) - Été 2017

  

Comment résumer ces 5 semaines aux ÉtatsUnis ? Meilleure expérience de ma vie ? Rêve éveillé ?  Rien n’est assez fort pour exprimer ce que j’ai vécu la bas, et ce n’est non sans émotion que j’écris ces mots. Dès la première semaine nous  étions une famille, européens et américains, SUSI family as we say. Une escapade en canoë nous a appris l’entraide (tempête oblige) et depuis lors nous étions soudés.  Les cours le matin, très pertinents étaient enseignés par des professeurs impliqués  dans l’entreprenariat social, leur domaine de recherche. En plus des cours, nous avons eu la chance de visiter des entreprises et incubateurs à la pointe de leurs domaines ainsi que faire du volontariat à la Croix Rouge par exemple pour installer des alarmes incendies dans des maisons à la périphérie de Chattanooga. A notre arrivée nous étions tous surpris par cette contrée dont nous avons tous rêvé : tout est si grand : les routes, les portions de nourriture, taille des boissons, tout,  on s’y fait avec le temps.  Durant ces  5 semaines nous avons visité 5 villes : de la country Nashville à la jazzy Atlanta.

Après 4 semaines à Chattanooga nous avons effectué notre study tour à … New York !! Oui, oui vous avez bien lu, New York : the city that never sleeps. Nous avons passé 4 jours aussi intenses qu’exceptionnels dans cette ville au combien mythique : du Rockefeller Center au Met. Après NYC, Washington nous attendait ! Ville plus calme et à l’architecture impressionnante où nous avons pu présenter notre projet : ce sur quoi nous avons travaillé durant la totalité du séjour.

Notre immersion dans l’univers de l’oncle Sam a aussi été possible car nous vivions sur le campus de l’université, avec d’autres étudiants américains. L’immersion fut d’autant plus spéciale pour le 4 Juillet, jour de la fête nationale américaine ! Nous avons eu la chance d’assister à un match de Baseball que l’équipe de Chattanooga a gagné après 5 heures de jeux (un record pour la ville) ainsi qu’aux fameux feux d’artifices dignes de ce jour si spécial. Nous profitions aussi de nos fêtes nationales respectives pour organiser une présentation sur notre pays. Ainsi  le 14 Juillet j’ai pu constater l’intérêt  des européens et américains pour notre culture, de sa gastronomie à sa littérature.  Il faut en effet garder en tête que nous devons représenter notre pays aux États-Unis et ne pas perdre une occasion de répondre aux interrogations de nos amis européens et américains sur la France. Futurs lauréats, préparez vous à vivre une expérience extraordinaire qui changera votre vie,  alors foncez et profitez de chaque instant et n’oubliez jamais : GO MOCKS.

 

Témoignage de Mohamed AZZUHRI (Lycée Albert Schweitzer, Mulhouse / CPGE) - Été 2016

 

Incroyable, étonnant, étrange, bizarre, curieux, extraordinaire, fabuleux, fantasmagorique, fantastique, fou, impensable, inconcevable, inimaginable, inouï, invraisemblable, merveilleux, phénoménal, renversant, sensationnel, stupéfiant, surprenant mais surtout INEXPRIMABLE. C’est avec beaucoup de nostalgie que je vous fais parvenir, aujourd’hui, mon « feedback », un jour après mon retour des États-Unis d’Amérique.  Je me souviens encore m’envoler pour les États-Unis le 18 Juin 2016, tôt le matin. Autant vous dire que l’excitation était à son apogée. On ne réalisait pas encore, que, dans quelques heures, nous serions dans le pays du cinéma Hollywoodien, le pays de l’Oncle Sam… le pays du rêve américain tout simplement !

Les jours qui ont suivi notre arrivée, nous commencions à faire connaissance et très rapidement des liens très forts se sont créés ! Le programme qui nous était proposé était très chargé, entre les cours sur l’entrepreneuriat social, les activités de volontariat, le travail sur les différents projets mais aussi nos différents voyages dans les villes voisines. Les journées étaient, de jour en jour, de plus en plus intense au niveau émotionnel et sensationnel. On se rendait compte que l’on vivait une expérience plus qu’unique avec des gens tout simplement plus qu’humains. C’était notre plus belle expérience, oui ! C’est assez bizarre de voir qu’en seulement cinq semaines, nous, lauréats de 15 pays européens, sommes devenus soudés tels les doigts d’une main.

Après les quatre semaines à Chattanooga, nous nous sommes envolés pour Boston, la ville étudiante la plus active du Massachussetts. Harvard et MIT, les universités phares de Boston. Et une fois de plus, il s’agissait d’un voyage extraordinaire. Vous avez l’opportunité de faire des rencontres inattendues, et qui sont pour la vie. 

Après quatre jours à Boston, on s’envole à nouveau pour Washington D.C., étape finale du programme. Le groupe venu de l’University of Tennessee at Chattanooga (mon groupe) attendait avec impatience la venue des deux autres groupes (Oregon & South Carolina). Une fois sur place, on rencontre des représentants du département d’Etat américain, le personnel de l'organisme responsable de toute la logistique pour le programme et les autres lauréats. Une amitié très spontanée se crée et le programme se termine avec trois jours exceptionnels à Washington D.C. La remise des certificats, la présentation de nos projets, les sorties culturelles à la maison blanche, au capitol, au Lincoln Memorial… des moments plus qu’inoubliables et mémorables !

Pour vous, futurs lauréats et candidats, n’hésitez pas à postuler ! Lorsque l’on parle des États-Unis, tout est possible : « Yes, we can ! ». Si vous souhaitez passer le plus bel été de votre vie, la plus belle expérience professionnelle, culturelle et humaine surtout, c’est ici qu’il faut postuler ! Si j’avais l’opportunité de postuler à nouveau pour ce séminaire, je réitérerai le processus chaque année.

[Un article sur le programme SUSI 2016 à Chattanooga : http://blog.utc.edu/news/2016/07/international-students-study-social-entrepreneurship-chattanooga/] 

 

Témoignage de Margot HERVÉ (IUT Alençon) - Été 2015

« Cinq semaines avec des étudiants européens talentueux. Cinq semaines avec des enseignants et des professionnels passionnés par l’entreprenariat social. Cinq semaines aux États-Unis dans des endroits magnifiques tels que l’Indiana, la Nouvelle Orléans et Washington D.C. C’est le pouvoir de ce programme : on parvient à partager nos cultures, apprendre sur l’entreprenariat social et découvrir les États-Unis en même temps.

Vivre cette aventure avec des étudiants européens la rend unique : en plus de découvrir la culture américaine, on en apprend davantage sur les pays qui nous entourent au quotidien. L’un des atouts du programme réside également dans la diversité des participants. Nous sommes issus de domaines aussi variés que l’urbanisme, le journalisme, le droit, la finance ou le management, mais nous nous rapprochons dans notre envie de « changer le monde » via l’entreprenariat social.

En seulement cinq semaines, nous avons appris tant de choses sur l’entreprenariat social grâce à des cours animés par de véritables professionnels, des visites d’entreprises sociales et des expériences de bénévolat. Une grande place est d’ailleurs accordée au développement de notre propre « social venture », nous donnant la possibilité de construire notre projet d’avenir avec de véritables professionnels de l’entreprenariat social.

Les actions de bénévolat et le weekend « en immersion » au sein d’une famille américaine permettent de découvrir la culture et la vie aux U.S.A. Après quatre semaines « d’expérimentation » de la vie étudiante américaine sur un campus aussi immense que magnifique, les voyages à la Nouvelle Orléans et Washington D.C. sont l’occasion de découvrir d’autres facettes de l’Amérique. Là où la Nouvelle Orléans est une ville festive encore marquée par l’ouragan Katrina, Washington D.C. représente la rigueur et la puissance américaine.

Un seul mot : foncez ! Cette expérience est grandiose, magique et instructive. Tout au long du séjour, les enseignants, les professionnels et nos accompagnants n’ont fait que nous répéter : « Croyez-en-vous, défendez vos idées, et faites en sorte qu’elles se réalisent ! ». En revenant de ce séjour, on se sent plus fort et affirmé. En fait, pour la plupart d’entre nous, il nous manquait simplement ce « coup de pouce » de confiance en soi, ce petit rien qui fait que maintenant, nous SAVONS que nous sommes en capacité de transformer nos idées en réalité. Pour finir, une phrase de Margaret Dickson nous ayant reçu au département d’Etat américain « Regardez vous, regardez vous tous : au moins cinq d’entre vous deviendrons les leaders du monde de demain ». Pourquoi pas vous ? »

 

Témoignage de Marine CAMARA (Université Paris-Dauphine) - Été 2014

 J'ai été participante du Summer Institute For European Students Leaders sur l'Entrepreneuriat Social en 2014, qui a pris place dans la ville de Bloomington, Indiana. Ce programme intense a duré 5 semaines dont une passée à Washington D.C. Ce programme fut une des meilleures expériences que j'ai eues dans ma courte vie.

Tout d'abord, on découvre un nouveau pays, les US, pays dont on entend beaucoup parler à travers les médias et que beaucoup de gens rêvent de visiter. Durant mon séjour, j’ai vite réalisé que connaitre les États-Unis est une quête sans fin tant ce pays est divers et diversifié. Aucun endroit ne se ressemble. Avant de partir, j'avais surtout l'image des grandes villes américaines en tête, telles que New York ou Seattle. La ville de Bloomington dans laquelle Lucie et moi sommes restées pendant 4 semaines n’avait rien à voir avec cela. Ville-campus immense et magnifique, très en avance sur son temps notamment au niveau du développement durable, elle rassemble sur son sol des infrastructures gigantesques et classiques. Le paysage est très « vert » soit l’opposé des grandes mégalopoles américaines. On y retrouve aussi les maisons des sororités américaines et de nombreux commerces.

Ensuite, on découvre une nouvelle manière d'enseigner, de nouvelles façons de penser et on aborde une nouvelle façon de travailler. Le Team Work a été un élément extrêmement important pendant ce séjour. Même quand on devait travailler sur un projet personnel, on était en équipe. J’ai appris à travailler avec des gens qui ne conçoivent pas les choses de la même manière que moi et ainsi on développe, je pense, une certaine capacité d'adaptation (travailler dans une équipe multiculturelle et en anglais).

Au niveau du contenu des cours, ils étaient principalement centrés sur le thème: comment avoir un impact dans sa communauté ? J’ai appris à développer mes idées, à monter un business model, à trouver des financements, etc. Nous avons eu aussi des formations sur comment faire des présentations effectives à l'oral ou comment gérer les différences culturelles dans un travail d'équipe. Toutes ces nouvelles connaissances ont pu être mises en pratique à travers la réalisation de deux projets : un projet personnel qui consistait au développement de notre propre social venture et un projet de groupe pour lequel nous devions réfléchir sur certaines problématiques que rencontrait Stone Beltune, une entreprise sociale locale qui travaille avec les personnes handicapées mentales. Cette opportunité de travailler pour une vraie entreprise fut pour moi un des meilleurs moments de ce programme.

Au-delà des cours, nous avons pu visiter plusieurs entreprises très impliquées dans le milieu social et participer à de nombreuses activités de bénévolat. Une des expériences qui m'a marqué, c'est quand nous avons participé à la construction d'une maison avec l'organisation Habitat for Humanity.

La cinquième semaine s’est déroulée à Washington D.C. où j’ai eu la chance de présenter mon projet personnel au département d’état américain.

Un autre élément important est la création d'un réseau international. J'ai eu l'opportunité de rencontrer des gens formidables et impressionnants venant de pays différents ayant des cultures, des façons de penser et des croyances différentes et avec lesquels je continue de correspondre très régulièrement. C’est incroyable de savoir que l’on a des amis dans le monde entier.

En plus d'être une expérience culturelle stimulante, on apprend à mieux se connaître soi-même et à toujours plus repousser nos limites. Évoluer avec des gens qui ne mènent pas la même vie que moi mais qui ont en quelques sortes les mêmes ambitions et les mêmes attentes pour le monde de demain m'a permis d'élargir mes horizons, de voir plus grand mais aussi de faire tomber certains clichés ou "cultural barriers", etc.

Le mot de la fin : j'ai beaucoup hésité avant de postuler, pensant que je n'avais AUCUNE chance. Cependant, qui ne tente rien n'a rien. Quand on a une opportunité comme celle-ci, il faut la saisir. Avant de partir, j’étais quelqu’un qui avait beaucoup d’idées. Aujourd’hui, je suis toujours quelqu’un avec beaucoup d’idées ; la différence est que je fais en sorte qu’elles se réalisent.

Anecdote : On nous a souvent répété que parmi les participants du programme (19) au moins 5 constitueraient les leaders de demain. Cela pourrait donc être toi. Ne vous censurez pas, le monde a besoin d'individus qui veulent agir car au final vous n'êtes pas seuls, il suffit juste de rencontrer les bonnes personnes et tout peut changer.

 

Témoignage de Lucie GONCALVES (Sciences Po Paris) - Été 2014

A life changing experience. When you will join the Summer Institute for European Student Leaders, be prepared to live an experience that will transform your perspectives on life. Be prepared to live an intense and memorable month on an amazing campus, both academically and in terms of happy encounters.

But most important of all, be prepared to meet extraordinary and bright people coming from 13 different European countries, and to build precious friendships that will make your stay in the United States of America unforgettable and unique. It has been a real honor and pleasure to represent France with Marine for this prestigious program. Currently studying social sciences, it was a great opportunity for me to discover Social Entrepreneurship and try to solve social issues through the creation of business models of social enterprises at the Kelley School of Business.

We attended excellent and enriching courses, and for my personal project I especially focused on the substantial issue of Gender Inequalities, which I presented to the US Department of State in Washington D.C. I also learnt a lot about being confident in delivering speeches during the program, as well as working in groups for our group consulting projects. All this made me plainly improve my English level and embrace a variety of new cultures, both American and European ones: in fact, the uniqueness of this program gives you the chance to discover much on your European neighbors as well as on the United States.

We also had the chance to visit several inspiring social enterprises in Bloomington and in Washington D.C, as well as participating in volunteer activities like Habitat for Humanity, Bloomington Community Orchard or Hoosier to Hoosier.

This intense program helped me grow up, learn and experience at a level I could never have imagined. It boosted my future academic endeavors even more, and I can’t wait to come back to the United States to continue my American journey. I wish the future participants of this program to live a similar experience as ours, and for those who still hesitate to apply before reading this short report, I hope I succeeded in impacting positively on your motivation and I wish you all the best of luck."

 

SÉMINAIRE "EDUCATION AND THE FUTURE OF WORK" (depuis 2019)

Témoignage de Haitam ZOUKAGHE (Université Paris 13 - IUT de Saint-Denis) - Été 2019

Nous avons passés au total cinq semaines aux Etats Unis : près de quatre semaines à Chattanooga au sein de l’Université puis une semaine à New York et Washington D.C. Nous avons aussi eu la chance de visiter Nashville, berceau de la musique country, et Atlanta. Nos déplacements dans toutes ces villes étaient motivés par la découverte d’entrepreneurs et d’entreprises qui ont su nous donner les bons conseils à travers leurs histoires. Nous avons pu apporter notre solidarité pour différentes causes à travers des actions de bénévolats tout au long du séjour.

La partie académique était très intéressante avec un accès aux cours dans plusieurs disciplines, avec à la clé la présentation de notre projet entrepreneurial à Washington D.C devant le FHI 360 et le département d’Etat.  Cette partie académique a été soutenue par de nombreuses rencontres avec des locaux et des intervenants, nous permettant de prendre conscience des enjeux du programme et de développer nos qualités de leaders. Beaucoup de temps libre nous a été attribué pour tisser de réels liens avec tous les participants, impactant positivement notre ouverture d’esprit. La découverte des Etats Unis d’une façon si profonde et complète sur tous les plans en cinq semaines n’est pas une aventure que je croyais possible, mais qui je vous l’assure, s’est déroulée de la meilleure des façons.

Dernières actualités

Faire un don

Faire un don

S’inscrire à la newsletter

S'inscrire à la newsletter

Fondations et Partenaires