Laureat

ROBIN Ninon

Institution d’origine: Muséum national d'Histoire naturelle

Institution d’accueil: New Jersey Institute of Technology

Discipline: Paléontologie

Ninon Robin est paléontologue, ATER au Muséum national d’Histoire naturelle de Paris. Sa recherche porte sur la compréhension des associations d’espèces dans le temps ancien, préservées au travers des organismes fossiles. En 2014, elle reçoit une bourse L’Oréal-UNESCO FWIS pour soutenir sa recherche de thèse sur des symbioses marines fossiles, qu’elle soutient en 2015 au Muséum. Son travail post-doctoral s’attache par la suite à l’analyse d’interactions entre invertébrés aquatiques et terrestres et leurs divers hôtes ou substrats fossiles afin d’aborder l’évolution de ces relations dans le temps (charognage, prédation, symbiose, parasitisme).

Titre du projet : 100 millions d’années de symbioses chez les termites fossiles préservés dans l’ambre

Projet : Bien connus pour le ravage de nos charpentes, les termites sont des insectes capables de se nourrir de bois. Ce régime alimentaire n’est pas trivial dans le règne vivant. Il implique des adaptations toutes particulières comme l’hébergement de microorganismes capables de digérer les composants du bois. Depuis près d’un siècle, microbiologistes et généticiens s’attachent à comprendre comment et quand ces interactions mutuelles ont pu se mettre en place et se complexifier au cours de l’évolution des termites. Cette mobilité propose d’aborder ces questions par l’analyse directe des symbiontes de termites fossiles exceptionnellement préservées dans l’ambre; des plus anciens termites, vieux de 100 millions d’années aux plus modernes.

 

 

 

Dernières actualités

Faire un don

Faire un don

S’inscrire à la newsletter

S'inscrire à la newsletter

Fondations et Partenaires