Bourses Fulbright et partenaires

La procédure de candidature

Commission Fulbright franco-américaine

Procédure de candidature à une bourse de la Commission franco-américaine

1. Prenez connaissance et assurez vous de remplir des critères d'éligibilité pour le programme auquel vous souhaitez postuler.

2. Développez votre projet d'étude ou de recherche (demandes d’admission, affiliations, contacts, etc.)

3. Remplissez le dossier de candidature en ligne (sauf exception mentionnée dans le descriptif du programme) en suivant les consignes spécifiques aux candidats français : instructions ou guide du candidat. Le lien vers le dossier en ligne se trouve dans l'onglet "MA CANDIDATURE" lorsque la compétition est ouverte.

4. Tous les candidats sont notifiés à l'issue de la présélection.

5. Si votre dossier est présélectionné, vous serez convoqué à un entretien à la Commission pour présenter votre projet devant le jury (Attention : des entretiens complémentaires sont à prévoir pour les fondations privées).

6. Pour le programme Chercheurs, les entretiens sont suivis d'un comité de sélection finale qui a généralement lieu 3 à 4 semaines plus tard.

7. Tous les candidats sont notifiés des résultats à l'issue des entretiens (ou du comité de sélection finale dans le cas des chercheurs).

8. La Commission Fulbright franco-américaine recommande les candidats retenus au J. William Fulbright Foreign Scholarship Board à Washington DC, qui accorde son approbation finale et valide définitivement les lauréats Fulbright.

Titre accordéon: 
1 / ATTRIBUTION DES BOURSES
Contenu accordéon: 

Critères

Les bourses de la Commission franco-américaine sont attribuées sur la base du mérite. A qualité égale, le critère des ressources est également pris en considération. Le mérite s’apprécie en fonction de la qualité et de l’originalité du projet, de la richesse du parcours antérieur, de la personnalité et de la motivation du candidat, et, le cas échéant, en fonction de la pertinence du choix de l’institution d'accueil. Partager les objectifs de compréhension mutuelle au cœur de nos programmes est indispensable. Sauf exception, priorité est donnée aux candidats qui n'ont pas (ou peu) d'expérience aux Etats-Unis.

Processus de sélection

Pour les candidatures françaises, le processus se déroule sensiblement de la même façon selon les programmes : présélections en double-lecture, entretiens avec les candidats présélectionnés, comité de sélection finale (pour certains programmes seulement), nomination des candidats sur liste principale ou complémentaire (suppléants), approbation définitive par le J. William Fulbright Foreign Scholarship Board. Lorsque vous êtes aussi en compétition pour des bourses de fondations privées, il faut prévoir un entretien avec chacune de celles qui vous ont présélectionné.

Pour les candidatures américaines, la Commission s’appuie sur deux organismes indépendants situés aux Etats-Unis : le Council for International Exchange of Scholars (CIES) et l'Institute of International Education (IIE). Ces deux organismes présélectionnent les meilleurs projets avec l'aide de jurys composés de professeurs d'université. Ensuite, les dossiers sont envoyés à la Commission qui les soumet à des spécialistes en France. Ceux-ci soumettent leurs évaluations au comité de sélection de la Commission qui nomme les candidats sur liste principale et liste complémentaire (suppléants) pour approbation finale par le J. William Fulbright Foreign Scholarship Board.  

Titre accordéon: 
2/ RÈGLEMENT IMMIGRATION POUR LES BOURSES FULBRIGHT
Contenu accordéon: 

 

La bourse Fulbright est attribuée avec un visa spécifique : Exchange Visitor Visa - J1 sponsorisé par le Département d'Etat Américain. Dans ce cas, les frais de visa pour vous et votre famille sont pris en charge par le programme. Votre visa J-1 peut être étendu au-delà de sa durée initiale à certaines conditions.

Attention, si vous envisagez de demander un visa de travail ou de résidence permanente aux Etats-Unis, il vous sera demandé de justifier avoir passé au moins deux années cumulées en France depuis la fin de votre séjour Fulbright. Si vous ne remplissez pas cette condition, le visa de travail ou la résidence permanente ne vous seront pas accordés.

Cette règle est connue sous le nom de « Two-Year Home Residency Requirement ». Souvent perçue comme contraignante par ceux qui veulent pouvoir travailler aux Etats-Unis après leurs études, elle provient historiquement et politiquement de la logique d’échange du programme Fulbright.Une demande d’exemption peut toutefois être formulée en suivant la procédure dite de "waiver".

Les bourses des fondations privées partenaires de la Commission ne sont pas assujetties à cette règle.

Avant de remplir un dossier de demande de bourse de la Commission franco-américaine, tous les candidats français sont invités à prendre connaissance des renseignements suivants à propos de l'immigration et publiés par le Département d'État américain :

I. Les titulaires d'une bourse Fulbright ont obligatoirement un visa d'échange, (Exchange Visitor Visa - J1) sponsorisé par le Département d’Etat. Ce visa, établi pour une durée déterminée, peut être prolongé avec l'accord de la Commission Franco-Américaine et de l'institution d'accueil aux Etats-Unis. Toutefois, au terme de leur contrat, les lauréats Fulbright ne peuvent demander un visa de travail, de résident permanent ou d'immigrant pour les États-Unis avant de pouvoir justifier de 2 ans de résidence dans leur pays d'origine.

II. Ce délai de deux ans s'applique à tous les lauréats, y compris ceux dont le conjoint est de nationalité américaine ou ceux qui ont des enfants sur le territoire des États-Unis.

III. Le fait d'avoir obtenu du gouvernement français une attestation prouvant que les autorités françaises ne feront pas obstacle à la demande d'immigration ("no objection statement") ne dispense pas automatiquement les postulants de l'obligation de résider deux ans hors des États-Unis après l'expiration du séjour couvert par le visa Exchange Visitor. 

IV. Dans les deux cas - conjoint de nationalité américaine et enfants sur le territoire des États-Unis et/ou présentation d'un certificat de no objection du gouvernement français - les postulants à une dispense de la règle des deux ans devront en outre apporter des arguments et des justifications solides prouvant que l'interdiction de résider aux États-Unis à bref délai entraînerait pour leur famille des conséquences d'une exceptionnelle gravité sur le plan financier ou sur celui de la santé.

V. Les candidats qui possedant la double nationalité française et américaine ne peuvent postuler aux bourses Fulbright car le fait d'être en possession d'un passeport américain est incompatible avec le visa J1 et l'obligation de résider deux ans hors du territoire américain.

Dernières actualités

Agenda block

Faire un don

Faire un don

S’inscrire à la newsletter

S'inscrire à la newsletter

Fondations et Partenaires