Fulbright à 75 ans

20/12/2021
La Kennedy Center à Washington

La célébration du 75e anniversaire du programme Fulbright, le plus prestigieux des programmes de mobilité internationale universitaire soutenu par le gouvernement américain, a été l’occasion de rendre hommage à 4 alumni de la Commission franco-américaine le 30 novembre à la John F Kennedy Center à Washington, DC aux États-Unis. 

Regardez la vidéo de la célébration.

Depuis sa création en 1946, plus de 400.000 étudiants, chercheurs, enseignants, artistes et professionnels de talent ont participé au programme Fulbright.  Parmi ces « Fulbrighters » figurent 40 chefs d’État ou de gouvernement, 61 lauréats du prix Nobel et 89 lauréats du prix Pulitzer.

Deux lauréats Fulbright de la commission franco-américaine, Ruth Simmons et Benjamin tenOever ont pris la parole lors d’une vidéoconférence pour évoquer l’impact du programme Fulbright sur l’éducation, les sciences, la technologie et la santé publique.  La cérémonie a aussi rendu hommage à deux compositeurs et lauréats de la commission franco-américaine, Philip Glass et George Walker, pour leurs contributions aux arts.

Ruth J Simmons (lauréate américaine en France 1967) est actuellement présidente de l’université Prairie View A&M et ancienne présidente de Smith College et Brown University. Elle a toujours fait preuve d’une passion pour la compréhension interculturelle et pour la promotion de l’excellence académique de la communauté noire.  En étant nommée présidente de Smith College en 1995, elle devient la première femme afro-américaine à diriger une université et crée la première faculté en ingénierie pour femmes aux États-Unis .  Lorsqu’elle est nommée présidente de Brown University en 2001, elle est également devenue la première femme afro-américaine présidente d’une Ivy League et est désignée comme meilleure présidente d’université aux États-Unis par le Time Magazine.  Alors étudiante, elle reçoit une bourse d’études à Dillard University, une institution a majorité afro-américaine (HBCU) à la Nouvelle Orléans.  En 1967 elle bénéficie d’une bourse Fulbright pour faire des études de langue et de culture françaises à Lyon.   De retour aux États-Unis, elle obtient un PhD en langues et lettres de l’université Harvard.  Mme. Simmons est titulaire de plus de 30 titres honoraires et de beaucoupd’autres prix, En 2009, le président américain Barak Obama lui a demandée de présider la Commission de Bourses de la Maison Blanche. Voir la vidéo.

Benjamin tenOever (Chaire Tocqueville en France 2015) est professeur de microbiologie à l’école de médecine Icahn et directeur du « Virus Engineering Center for Therapeutics and Research (VECToR) » à l’hôpital Mount Sinai à New York.  Grâce à son expertise en biologie moléculaire des infections virales, son équipe est à la pointe de la recherche sur le Covid-19.  Virologue de grande renommée, il fait partie d’un consortium international qui développe des vaccins et traitements antiviraux.  Il a été accueilli en France par l’Institut Pasteur en 2015 grâce à une bourse Fulbright, une collaboration qui a continué pendant l’épidémie de Covid-19.

Dans son intervention du 30 novembre, le professeur tenOever explique :« à mon retour de France et grâce au réseau international, nous avons créé le premier Institut Pasteur aux États-Unis, ce qui a entraîné une collaboration qui perdure aujourd’hui.La force de ce programme a été manifeste pendant la pandémie de Covid-19 pendant laquelle la collaboration internationale et le partage de connaissances a accéléré la recherche et a permis à tout le monde de progresser à une vitesse sans précédent.Des programmes de collaboration internationale tel que Fulbright se sont montrés essentiels pour le développement de vaccins et traitements pour sauver des vies et lutter contre l’épidémie de COVID-19. »

Philip Glass (lauréat américain en France 1964) est un compositeur américain prolifique et fondateur de l’Ensemble Philip Glass.  Considéré comme l’un des compositeurs les plus renommés de la fin du XXe siècle, il a composé des opéras et des symphonies acclamés par le public ainsi que trois bandes originales de films nominés aux Oscars.  Sa musique est connue pour son style minimaliste.  En 2018, le Kennedy Center lui a rendu hommage pour ses contributions à la culture américaine.
George Walker (lauréat américain en France 1957) était un compositeur américain et le premier Afro-Américain à recevoir le prix Pulitzer de musique pour son œuvre Lilacs.  Il a reçu de nombreux prix, dont deux Guggenheim Fellowships, une commande de la Fromm Foundation, et le prix de l’American Academy of Arts and Letters.

Devant des milliers de spectateurs du monde entier qui ont rejoint la cérémonie, le Secrétaire d’État Anthony J Blinken évoque les origines du programme Fulbright en 1946 au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale.  « Il y avait un besoin urgent de créer des conditions de paix durables et de bâtir la compréhension mutuelle entre les nations et de promouvoir la bienveillance entre les peuples.  Le programme Fulbright a contribué à répondre à ce besoin.  A travers des échanges académiques et professionnels, il rassemble les personnes, leur permettant de découvrir d’autres cultures et d’autres pays, de collaborer sur des projets d’importance universelle, et de créer des liens durables ». 

Concernant la célébration des 75 ans du programme Fulbright, Blinken ajoute : « En tant que diplomate, j’adore ce programme puisqu’il contribue à la création d’un espace où les gens apprennent les uns des autres et où ils construisent des liens qui traversent les frontières culturelles, rendant ainsi possible la coopération internationale.  Les membres de la communauté Fulbright sont une force pour le changement.  Ils sont passionnés par la recherche de solutions aux problèmes de nos sociétés : cela commence par l’effort pour stopper l’épidémie de Covid-19, et par la préservation de la démocratie.  A travers le programme Fulbright, dans les salles de cours, des villages, des universités et des villes partout dans le monde, ils contribuent à construire un monde plus résilient. »

La cérémonie a mis en exergue plus de 40 Fulbrighters engagés dans cinq domaines :  la santé publique/science/technologie, l’éducation, l’environnement, le service public et les arts.  Les invités présents à la Kennedy Center et en direct via internet ont pu entendre des témoignages et des prestations artistiques d’alumni extraordinaires, parmi eux de récents participants mais aussi ceux qui ont déjà une longue carrière derrière eux.

Deux membres du Congrès américain et alumni Fulbright ont figuré parmi les intervenants : Tom Cole, Représentant du 5e District de l’Oklahoma, et lauréat au Royaume Uni en 1977; et John Sarbanes, Représentant du 3e District du Maryland et lauréat en Grèce en 1984.   

En France le programme Fulbright est administré par une commission binationale. Placée sous la présidence d’honneur du ministre des Affaires étrangères et de l’Ambassadeur des Etats-Unis en France, la Commission Fulbright franco-américaine est administrée par un conseil binational paritaire qui en définit les orientations stratégiques. La Commission franco-américaine accueille les lauréats américains en France, sélectionne les lauréats français qui partent aux États-Unis et anime la communauté des alumni.  Pour célébrer le 75e anniversaire du programme Fulbright, la commission franco-américaine organisera une conférence sur le changement climatique en 2022.  La commission franco-américaine fêtera son propre 75e anniversaire en 2023.

 

Dernières actualités

Faire un don

Faire un don

S’inscrire à la newsletter

S'inscrire à la newsletter

Fondations et Partenaires